lundi 21 juin 2021
Accueil / Actualité / Mon édito… par Myriam Belkadhi : A Chacun sa planète…

Mon édito… par Myriam Belkadhi : A Chacun sa planète…

Le monde est en admiration devant les avancées scientifiques qui sont en train d’être réalisées notamment avec le robot Persévérance qui a atterri sur la planète Mars.

Rien à dire.

Là, il s’agit bien plus qu’un petit pas pour l’homme!

Entre temps, on se sent tellement éloigné de ce qui se passe dans le monde, tellement en déphasage avec ce qui se fait ailleurs.

Le premier parti politique par le nombre de ses députés, se donne les moyens de descendre dans la rue pour une démonstration de force ou plutôt une démonstration de moyens !Un parti qui ne semble pas avoir lu les recommandations du FMI, ni compris l’alerte donnée par Moody’s. On a l’impression qu’il vit sur une autre planète.

De son côté, le président de la république a affirmé qu’il appartenait à une autre planète, tellement il ne se reconnaissait pas dans les manœuvres politiques. D’ailleurs sa manière de faire et d’agir est en totale rupture avec les normes. Certes aujourd’hui il faut rompre avec les anciennes pratiques, réinventer la manière de gérer le pays, revoir tous les modèles… mais il faut dépasser l’étape du dire et passer à l’étape du faire.

Le Parlement est lui aussi sur une autre planète: des députés qui pour la plupart ne pensent qu’à leur immunité, oubliant ce pour quoi ils ont été élus, c-à-d présenter des projets de lois pour l’intérêt des citoyens et qui vont transformer leur vie !

Le gouvernement est lui aussi une planète à part pensant avoir toutes les cartes en main pour faire ce qu’il veut. Bluffer et tromper ses adversaires, faire des annonces souvent fausses oubliant au passage que le pays est en train de plonger chaque jour un peu plus..

L’UGTT est, elle aussi, une planète à part qui veille aux intérêts de ses adhérents et impose sa vision des choses qui est en totale déconnexion avec l’évolution du monde. Malheureusement sa gestion des choses est complètement sclérosée.

Le patronat aussi lourd soit-il est sur sa petite planète, se faisant tout petit comme s’il avait peur de mettre la main dans le cambouis.

Sans oublier la planète du football où le président de la fédération agit en monarque absolu…

Et j’en passe et j’en passe…

Pour rappel des gens comme Elon Musk (qui a pour vision de changer le monde et l’humanité et dont les objectifs sont de réduire le réchauffement climatique par la production et la consommation d’énergie durable et réduire le “risque de l’extinction humaine) veut créer une vie multi-planétaire par l’établissement d’une colonie humaine sur Mars D’ailleurs SpaceX devient en 2020 la première organisation privée au monde à envoyer des astronautes dans l’espace.

Elon Musk veut changer de planète lui aussi…

Entre temps ici on continue à s’entredéchirer…

Il reste tout de même une belle planète, celle des gens qui croient en un avenir meilleur, celle des rêveurs, celle des chanteurs, celle des inventeurs, celle des artistes, celle des futuristes qui veulent une nouvelle manière de vivre… Ces gens là vont finir par se regrouper pour réinventer le pays, ils vont finir par s’unir autour d’un projet qui sera porté par des personnes de valeur qui veulent en finir avec ce système mortifère qui – tel le titan Ouranos, craint et hait ses terribles enfants, qu’il tient enfermés dans le sein de la Terre et ne laisse pas monter à la lumière.

Aujourd’hui nous voulons voir cette lumière !

Nous voulons nous reconstruire pour atteindre nous aussi la planète Mars.

Discussion

A propos de Le Zenith

A voir aussi

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES Quand la croyance se mêle du droit

Par Hédi LABBANEPeintre-enseignant Il y a des sujets dont la banalisation frise l’impudence : bien …