dimanche 8 décembre 2019
Accueil / Actualité / L’engrenage inéluctable

L’engrenage inéluctable

A moins de rendre le vote obligatoire, la participation aux élections va continuer à décroître, une fatalité devant laquelle les grandes formations politiques ont baissé les bras, l’heure est à la désertion des isoloirs ! Et pour cause, tous ceux qui se sentent socialement exclus, et ils sont de plus en plus nombreux, ignorent ce système politique qui les a ignorés jusque là. Comptez le nombre des jeunes de 15 à 30 ans, qui ne sont ni en emploi, ni scolarisés, ni même en formation, et vous comprendrez qu’une génération est déjà sacrifiée. Ceux qui ont tenu la plume pour écrire notre constitution, se sont engagés à faire en sorte que notre pays ne s’en sorte jamais ! Il nous faut vite trouver autre chose de plus intelligent et de plus réaliste, entre le néolibéralisme désespérant et le chaos de la gauche têtue. On nous annonce chaque jour un nouveau parti, et de nouveaux candidats pour les présidentielles. Tous revendiquent les mêmes principes et les mêmes slogans d’amour envers la Patrie, Tous proposent aux citoyens un nouveau modèle d’existence sans leurs assurer les moyens d’y accéder, tous se mentent à eux- mêmes!

Tout est bon pour faire dérailler la discussion et occuper l’espace : la mauvaise foi, la provocation, le mensonge pur et simple ; tous ont les visages déformés par la haine de l’autre, ce déferlement de haine qui circule dans les réseaux sociaux ressemble à s’y méprendre à des règlements de comptes entre frères ennemis, et affiche une écœurante vulgarité ! A l’observation de ce piteux spectacle, on a une idée de ce à quoi ressemblera l’ARP de la fin 2019, et on ne pourra que déplorer les reculades qui suivront dans tous les secteurs. Si le mot Patrie avait encore un sens chez ces égoïstes, ils devraient réaliser qu’il n’y a plus de temps pour les atermoiements et les manœuvres dilatoires visant à démolir l’autre, car il y a feu en la demeure.

Que ces égoïstes se posent la seule question qui vaille : pourquoi nous vivions côte à côte quand la Tunisie se portait bien et pourquoi à présent nous vivons face à face ? Pourquoi il y a la Tunisie des cartes postales, et l’autre Tunisie qui concentre toutes les misères et qui est laissée à l’abandon ? Pourquoi sommes-nous arrivés à la mascarade d’un ministre de la république qui pose devant les caméras pour inaugurer une boulangerie qui emploie quatre personnes ? Quand allons-nous cesser ce populisme provoquant et nous pencher sur les innombrables études et projets laissés en jachère par des politiques opportunistes et égoïstes, ces politiques qui n’ont jamais été foutus de dialoguer avec les élites scientifiques et les chercheurs dont regorge le pays ? Quand on se rappelle de notre Tunisie de l’époque où on avait beaucoup moins de moyens, mais beaucoup plus de patriotisme et de cohésion, on en vient à évoquer des souvenirs qui font des nœuds dans la gorge ! Il est temps que cesse cette confusion, à chacun ses responsabilités, bas les masques ! Le parti Ennahdha se frotte les mains et profite de cet atout superbe : la dislocation et la faiblesse des partis en face, il garde plusieurs fers au feu, et pendant tout ce temps la pauvre Patrie n’en finit pas de brûler !

Si nous voulons éviter l’inéluctable engrenage, nous n’avons qu’une solution, une seule, c’est de fournir la preuve à tous les Tunisiens dignes, que vous tous, les prétendants au pouvoir, que vous entreriez en conclave, pour n’en sortir qu’avec l’unanimité absolue : tous pour la Patrie, d’une seule voix, autour d’un programme commun, quitte à vous partager les postes entre vous, nous n’en avons rien à foutre, prenez les postes, mais sauvegardez notre Partie en vous mettant d’accord, tous solidaires pour une république laïque et souveraine ! Je sais que la tâche parait difficile, mais elle est tellement exaltante pour tous ceux qui entendent rester fidèles à la Patrie et qui sont soucieux de l’avenir des générations futures. Nourrissons un état d’esprit collectif positif, en mettant en avant des innovations prometteuses, des analyses optimistes. On ne peut pas se contenter de quelques retouches de façade, il faut un processus de refonte totale. Mettez-vous autour d’une table en présence de quelques sages non concernés par les échéances électorales, et réconciliez-vous autour de la seule mère Patrie, sinon vous serez emportés par le tsunami qui va déchiqueter ce qui restera de votre œuvre que l’histoire jugera comme minable !

Sans ce sursaut patriote pour sauver notre pays, sans ce renoncement à l’accession au pouvoir coûte que coûte, le scénario sera des plus simples, Ennahdha aura son levain comme prévu, en face il y aura des partis avec quelques députés chacun, cela leur servira pour obtenir un maroquin dans le futur gouvernement, et le pays restera plombé dans la médiocrité, et dominé par le groupe dit de Dieu, comme si les autres étaient des mécréants ! Que l’on ne se fasse aucune illusion, quelle que soit l’issue des urnes, les vainqueurs hériteront d’un pays en totale faillite, et si la culture citoyenne et la culture du travail ne revenaient pas, nul doute que nous aurons tout gaspillé sur notre chemin ! Femmes de tout âge, soyez au feu de l’action, faites une campagne digne contre tous ces pantins égoïstes, et rappelez leurs que la Patrie est ce que nous avons de plus sacrée, je n’en appelle qu’aux femmes, car les hommes eux, ils ont confirmé la limite de leur quotient intellectuel !

Discussion

A voir aussi

Singapour a réussi là où la Tunisie continue à échouer !

Certains pays ont réussi à se hisser parmi les nations riches grâce à des choix …