vendredi 25 mai 2018
Accueil / Politique / La Patrie point, sinon rien !

La Patrie point, sinon rien !

Par Zouhair BEN JEMAA

Notre gouvernement supposé être d’union nationale se heurte à mille formes de dénis et de contestations. L’opinion est dégoûtée des partis, des politiques et des syndicats. Notre politique est faite de mesquineries et de compromis sans principes. Notre diplomatie est faite de mendicité, et depuis sept ans, elle n’a pas réussi à défendre notre spécificité arabe pour nous drainer des investissements productifs et nous mettre à l’abri des luttes d’influence régionales. Notre économie est toujours et encore engluée dans la corruption et la contrebande. Notre peuple supposé être en totalité musulman se divise chaque jour un peu plus à cause des manipulations étrangères qui n’ont jamais caché leur haine envers notre laïcité qui les a toujours exaspérés. Last but not least, notre jeunesse qui représente plus de la moitié de la population se sent ignorée, négligée et trahie par ceux qui n’avaient rien à avoir avec son soulèvement de 2011 ! Georges Clémenceau disait que le gouvernement a pour mission que les bons citoyens soient tranquilles et que les mauvais ne le soient pas, or c’est tout le contraire qui se passe chez nous, on donne des gages à ceux qui gueulent le plus et on feigne d’ignorer ceux qui respectent la loi. Le bon citoyen exige que la Tunisie redevienne unie, forte et souveraine. Arrêtons de ressasser les désastres des sept années passées et de s’enfermer dans les règlements de compte imbéciles car personnels et égoïstes !

Nous voilà empêtrés dans la gabegie depuis sept longues années de vaches maigres et nous ne devons notre survie qu’à un endettement assassin. Aucun gouvernement ni aucun syndicat n’a jamais fait le moindre geste pour encourager le travail et bannir l’assistanat, alors de grâce, réapprenons à compter et à gérer les affaires en bons pères de famille par amour à la Patrie ! N’attendons plus les mouvements sociaux et les grabuges des casseurs drogués pour réformer, pour assainir et pour appliquer une vraie justice fiscale, c’est la Patrie qui vous le demande ! Sortez de votre sommeil et redonnez à l’Etat son prestige, vous avez permis à des politiques minables de mettre à mal la dignité de l’Etat, en n’appliquant pas la loi et en fermant les yeux sur les dépassements de toutes les lignes rouges de la logique politique, économique et sociétale ! Concrétisez avec des actes et non avec des discours pompeux, l’union des tunisiens et réconciliez-les avec eux-mêmes grâce à des projets concrets et des rêves communs, ce ne sera pas possible avec les pantins qui gèrent les partis politiques du moment, alors les incompétents, faites place et rentrez chez vous !

Pour réussir cette union et cette réconciliation, il est indispensable d’éloigner la religion de la scène politique et de la place publique, nous avions tout réussi du temps où la laïcité était la règle. Aucune chance de réussite dans le climat surchargé de conflits entre laïques et obscurantistes, aucune lueur d’espoir en présence d’Imams qui endoctrinent les bambins et qui agissent sur les directives des pays étrangers ! Arrêtez de gaspiller l’argent public dans les mesures populistes et improductives et encouragez l’investissement et l’initiative des jeunes avec une discrimination positive pour les régions défavorisées et délaissées ! La vraie démocratie est la gouvernance par le peuple, et notre peuple à nous est assez disloqué pour prétendre gouverner pour le bien de la Patrie. Comment voulez-vous réussir une démocratie avec des hystériques qui veulent tout prendre au nom du droit, et qui ignorent tout, tout, tout sur leurs devoirs ? Un cocktail Molotov est une arme utilisée contre la république, et son utilisation doit être punie comme un crime ! Comment convaincre des extrémistes et des fanatiques religieux des bienfaits de la démocratie quand la Patrie est menacée de l’intérieur comme de l’extérieur ? Quand nos forces militaires et sécuritaires sont abattues comme du gibier par des bestiaux déguisés en humains ?

La Patrie doit pouvoir compter sur sa jeunesse, et de ce fait, nos dirigeants doivent s’ouvrir sincèrement et concrètement aux jeunes et les associer à toutes les décisions. On assiste à un-raz-de marée de la misère, et tout plan de sauvetage ne pourrait réussir que si la société civile et les régions étaient associées à l’élaboration des programmes de développement. Il faut nous débarrasser des Néron  et Hitler qui parasitent notre paysage politique et qui caressent des rêves diaboliques car ils ont le souci de leurs personnes et se foutent comme d’une guigne de la Patrie ! De leur  côté, les jeunes pessimistes actifs doivent s’unir pour arracher pacifiquement leurs droits, sans casse ni insultes. Ceux de gauche devraient réinventer une gauche réformiste et patriote pour être en phase avec la difficile réalité du pays, et pour permettre la cohabitation avec les autres courants du pays. Que la Patrie soit dans tous nos cœurs !

 

Discussion

A voir aussi

Commission, IVD et Bourguiba …

Par Hédi CHAKER Elle était attendue… Elle était désirée… Elle a fait l’objet de commentaires …