jeudi 18 octobre 2018
Accueil / Politique / L’harmonie dans la laïcité

L’harmonie dans la laïcité

Par Zouhair BEN JEMAA

C’est un leurre que d’affirmer que la religion soit absente dans notre arène politique. La vie sociétale est perturbée car elle n’est pas liée à la laïcité. La crise économique que nous vivons nous enferme dans la zone de conflits sociaux et politiques, et ce depuis 2011. Suivons la chronologie depuis notre pseudo révolution, et reprenons le fil des évènements : Créations d’associations caritatives avec un brassage de milliers de milliards sans le moindre contrôle du pouvoir de l’époque ; ceci a permis l’introduction du terrorisme, souvenons-nous de ceux qui pratiquaient les exercices physiques pour brûler le cholestérol, souvenons-nous du recrutement et de l’envoi de milliers de nos jeunes aux foyers de guerres au nom de la religion ; souvenons-nous des expiations répétitives de tous ceux qui osaient sortir des rangs de la norme obscurantiste ; qui oubliera les assassinats politiques ? Nul n’est censé ignorer la dimension sanglante et guerrière de la période du deuxième gouvernement d’après janvier 2011.

Notre conjoncture est caractérisée par une régression culturelle, sociale et politique. Et le seul moyen de sortir de cet âge de l’ignorance « AL JAHILIYA » est de nous unir en bloc autour de la laïcité, ce bien si précieux ! Citoyenneté et laïcité devraient constituer l’essentiel de notre discours politique, on ne naît pas citoyen, mais on le devient ! Encore faut-il se débarrasser du climat hypocrite de la division, de ces clivages entre progressistes et conservateurs. Pour le moment, la démocratie est bien une coquille vide chez nous. Nos fanatiques de la religion ont bien semé les graines de la discorde, et aiment à se ressourcer dans le terrain fertile de la pauvreté ! Or pour nous en sortir, nous avons besoin d’ordre et d’étique. Seulement voilà, alors que nous sommes au fond du trou, des détraqués et des sans foi ni loi continuent à creuser. C’est pourquoi, plus que jamais l’intérêt de la république est dans la liberté de conscience de chaque individu !

Le communautarisme frappe à nos portes, et les extrémistes nous menacent d’exclusion. Aujourd’hui plus qu’hier, nous devons tous être définis par notre citoyenneté et non par notre religion. Personne ne peut prétendre être en charge de juger quiconque, seul le tout puissant peut nous juger tous, alors neutralisons la sphère publique de ces débilités et de ces haines, et acceptons nos différences pour pouvoir partager un rêve commun et construire un avenir meilleur. La laïcité est une richesse pour que l’on se ressemble ! C’est cela, et cela seul, qui sera notre soutien pour affronter les tempêtes à venir. C’est ainsi qu’un idéal d’avenir pourrait être perpétué au quotidien.

Sans nul doute, une génération de bons citoyens finira bien par prendre les commandes ; sans nul doute, les ennemis de la république seront renvoyés aux poubelles de l’histoire, espérons seulement que cet avènement se produise le plus tôt possible afin de limiter les dégâts et d’apaiser les souffrances. La liberté d’expression est devenue chez nous synonyme de haine et de chasse aux sorcières. Certains incultes osent exiger de nos penseurs et de nos éducateurs de montrer patte blanche pour pouvoir s’exprimer et illuminer l’opinion, et cela ne dérange pas outre mesure la plupart de nos politiques et de nos médias ! Oui, ce méli-mélo de médias qui se plaisent dans leur train-train hypocrite dans cette détestable époque de buzz. Quand est-ce que la citoyenneté et le patriotisme vont-ils devenir le leitmotiv de tous les Tunisiens ? Dans un monde où à peine 1 % de ses habitants possèdent plus de 90 % de ses richesses, ne devrions-nous pas nous réveiller de notre torpeur, de nous mettre à travailler avec amour et abnégation pour construire ce monde meilleur dont nos enfants et les vôtres ont tant besoin ? Quand reviendrons-nous à la raison pour retrouver cette harmonie qui fût la notre jadis avant que cette gangrène du wahhabisme ne vienne nous empoisonner notre douceur de vivre, et assombrir notre âge des lumières ? N’immolez pas notre belle patrie sur l’autel de vos ambitions personnelles bande de crétins !

Discussion

A voir aussi

Commission, IVD et Bourguiba …

Par Hédi CHAKER Elle était attendue… Elle était désirée… Elle a fait l’objet de commentaires …