mercredi 26 juin 2019
Accueil / Politique / Penser globalement, agir localement

Penser globalement, agir localement

Par Zouhair BEN JEMAA

Ne parle-t-on pas sans cesse de difficultés d’accès aux soins de qualité et de pénurie de médecins spécialistes dans les régions intérieures ? Ne voit-on pas assez des populations entières traitées dans des conditions déplorables dans ces régions délaissées depuis des décennies ? Nos hospitalo-universitaires ne souffrent-ils pas assez de la forte concentration de leurs structures et ne sont-ils pas dans l’incapacité à faire face aux flux sans cesse accrus des patients de ces régions sinistrées ?

Dans le cadre du partenariat entre la faculté de Médecine de Tunis et la Région du Nord Ouest, il a été convenu la création d’un projet de développement de certaines disciplines chirurgicales hyperspécialisées telles que la chirurgie du foie, la chirurgie de la colonne vertébrale, la chirurgie des infections ostéo-articulaires, et la prise en charge du pied diabétique. Ce projet de rêve vise à constituer des centres de référence dans ces disciplines pouvant s’intégrer dans une démarche de qualité ! Toujours dans le cadre de ce partenariat, il a été prévu la mise en place d’un programme de formation continue dans le Nord-Ouest et des noyaux de formation de base pour les étudiants en Médecine surtout ceux des gouvernorats du Kef, Jendouba, Béja et Séliana ; ce projet pourrait enfin créer un milieu de recherche supplémentaire en rapport avec les priorités et les spécificités sanitaires d’une grande région ! Outre l’avantage de pouvoir soulager toutes les zones limitrophes dans les spécialités précitées, ce projet pourrait également booster l’exportation des services de santé vers les zones frontalières avec notre cher voisin l’Algérie ! L’hôpital Régional du Kef possède tout l’espace nécessaire, moyennant un aménagement adéquat, pour la réalisation de ce projet multidisciplinaire, et, vinaigrette sur la salade, deux professeurs en médecine dans les disciplines requises sont disposés et motivés pour se lancer dans ce beau challenge ! Voici donc une belle occasion de traiter efficacement notre système de santé complètement malade, et l’on se demande ce que le gouvernement attend pour applaudir, encourager et réaliser ce projet ? Le dialogue sociétal qui a réuni pas loin de quatre mille personnes entre citoyens, professionnels de la santé et experts nationaux et internationaux a bel et bien proposé la création des pôles universitaires de santé interrégionaux ! Quand allons-nous passer du dire au faire, du promettre au réaliser ? Nos politiques nous font perdre trop de temps et trop d’opportunités en s’enfermant dans leurs agendas tactiques et électoralistes, le pays n’en peut plus d’entendre des promesses, que des promesses, et notre économie agonise par manque de réalisations et d’application des lois. Sinon comment expliquer qu’un autre projet, l’ancien-nouveau CHU de Sfax, entièrement financé par la Chine depuis plus de dix ans, ne puisse pas voir son chantier démarrer ? Qui va dresser la liste des projets bénéfiques à notre pays et à nos régions, et qui tardent à être réalisés depuis une éternité ? Qui va enfin inculquer et imposer à nos administrations la notion de la gestion du temps et celle de l’obligation de résultat ? Finalement, notre survie et l’avenir de nos progénitures tiennent à une toute petite phrase : lever le voile du silence et appliquer la loi !

Discussion

A voir aussi

Voter ou choisir : cruel dilemme !

Les médias-et plus particulièrement les plateaux télé-le confirment chaque jour davantage : la campagne électorale …