mardi 16 juillet 2019
Accueil / Politique / Pays cherche sages désespérément !

Pays cherche sages désespérément !

Le temps des diagnostics est révolu. Tous les citoyens sont conscients de la gravité de la situation. Elle n’est plus à démontrer. Et de toutes les façons, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Un moment donné, il va falloir se poser la bonne (et seule) question : que veut-on ?

Le pays est toujours géré, à un moment donné, par une dichotomie. La dernière en date est celle des gilets rouges face aux gilets bleus. C’est d’un ridicule. Le manque d’imagination atteint son paroxysme mais il traduit aussi l’absence d’une élite qui réfléchit sérieusement à trouver les bonnes solutions. Un bémol quand même : cette élite est là mais elle est très peu entendue. Le problème est que l’argent sale (et pas sale d’ailleurs) impose son diktat. Il est l’élément de blocage majeur de la situation. Qui dit argent dit intérêts. Tout est là. Chacun cherchant à préserver les siens. Pour un pays gouverné pendant des décennies par la corruption, la démoralisation, la déliquescence, la dépravation, il est difficile de construire quelque chose sur des bases solides et surtout morales quand on a à combattre un ogre aussi vorace que la la malhonnêteté doublée d’ignorance.

Et pourtant, il le faut! Il faut se réveiller de cette léthargie appuyée par les réseaux sociaux. Il faut agir et passer à l’action. Il faut s’impliquer dans les partis, dans les différentes associations et dans tout ce qui représente les corps intermédiaires. Pleurer le dinar qui chute ne le fera pas réévaluer, pleurer le déficit commercial n’augmentera pas les exportations, pleurer la saleté des villes ne les nettoiera pas.

Le pays ne sortira pas du fossé par Facebook !! Donnons un peu plus que des mots pour faire bouger les choses! Et cela ne peut être fait qu’en adhérant à des structures organisées. Et arrêtons de nous comparer à d’autres pays !! Soyons les constructeurs de notre propre démocratie tout en respectant les codes internationaux. Dix mois nous séparent des prochaines élections que nous devons tous protéger des hyènes qui sont en train de détruire ce beau petit pays.

Dix mois où tout le monde doit s’impliquer. En tout cas , ceux qui veulent un véritable état de droit . Les choses sont très difficiles mais comme dit le dicton, à cœur vaillant rien d’impossible.

Un pays empli de compétences ne peut pas sombrer! Entre les compétents et les sages, il y a tout de même une lueur d’espoir. Voire une autoroute d’espoir. Quand une équipe de foot veut gagner, elle se dote des meilleurs moyens et notamment humains pour atteindre son but.

Nous devons donner la parole aux sages pour mener une discussion sensée sur l’avenir du pays, entourés par les jeunes remplis d’énergie et d’envie. On n’a pas d’autre choix que de sauver le pays.

Discussion

A voir aussi

Voter ou choisir : cruel dilemme !

Les médias-et plus particulièrement les plateaux télé-le confirment chaque jour davantage : la campagne électorale …